Kaliro

Nous quittons la Transafricaine et prenons une route campagne où il y a plus de trous que de bitume. Après la localité de Kaliro, la route est en terre battue, les bas-côtés effondrés, puis elle se rétrécit et devient un petit chemin de boue séchée à travers les cannes à sucre, le maïs, le coton, voire quelques tiges de riz dans les marais. Impossible de croiser même un vélo !

C’est tout au bout que nous trouvons les trois écoles : Mpambwa, deux classes en dur, six classes sous des toits de palmes en lambeaux, les tout-petits sous un arbre. 390 élèves étudient ici.

Beaucoup plus loin nous arrivons à St Kizito. Là il y a deux salles dans un bâtiment; les maîtres enseignent par rotation de classes à 334 élèves. Ceux qui attendent dehors vont voler des mangues et du maïs dans les environs, car ils n’ont rien à manger …

Direct Orphans Infant School avec ses 594 élèves nous réserve une belle surprise : des bâtiments en dur pour tous, des repas consistants assurés et même un petit orphelinat pour 37 enfants. Le directeur fait des merveilles grâce à la solidarité de la communauté.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s