Reach Out

Aujourd’hui nous rendons visite à une une « mama » qui a deux enfants, dont Jane scolarisée par SidEcole. A la mort de son mari, il y a deux ans, cette femme n’a plus pu payer le loyer de son habitation dans le bidonville de Banda. Elle a alors vécu dans la rue avec ses enfants; c’est là qu’elle a été recueillie et relogée dans un autre bidonville.

La politique actuelle du gouvernement est de vendre les immenses surfaces occupées par les taudis à de riches investisseurs arabes, indiens ou soudanais pour y construire des lotissements de luxe.  La maman de Jane a donc, comme les autres habitants, été expulsée. Pour payer leur transport, tous ont vendu portes et fenêtres. N’ayant aucun endroit où aller,  ils sont revenus « chez eux », en attendant leur expulsion définitive.

Demain nous rentrons, avec un arrêt obligatoire à Dubaï … La vie est faite de contradictions parfois insoutenables.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s